L'ENQUETE SUR LES FORMATIONS

L'avis des usagers sur les formations

La loi du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, confie aux financeurs de la formation professionnelle, et notamment aux Fongecif, le suivi et le contrôle de la qualité des actions de formation.

Afin d'avoir un regard objectif sur la qualité des formations, le Fongecif Bretagne a fait le choix

  • d'interroger tous les bénéficiaires grâce à une enquête au cours du premier tiers de leur formation 
  • de poser des questions objectives se basant sur les exigences du code du travail et du décret qualité 
  • de traiter les réponses mensuellement et anonymement

Les résultats de cette enquête sont mis à disposition pour  informer les bénéficiaires sur les points de vigilances en matière de qualité et pour engager des échanges sur la qualité avec les organismes volontaires.

Vous recherchez une formation de qualité ?

Rencontrez les prestataires de formation et questionnez les précisemment. Les conseillers en évolution professionnelle peuvent aussi vous accompagner dans ce choix ("Choisir sa formation").

LES USAGERS DONNENT LEUR AVIS SUR LA FORMATION SUIVIE

 1650 répondants à l'enquête

TRES SATISFAIT

 38%


SATISFAIT

55%

INSATISFAIT

8%

Taux de réponse 71%

Enquête mensuelle menée de mai 2017 à décembre 2018 par le Fongecif Bretagne


1 Le positionnement préalable

27 %   
des bénéficiaires se sont vus proposer une adaptation de leur parcours de formation


11 %

 des bénéficiaires auraient souhaité une adaptation de leur parcours de formation

 

 

La loi du 5 septembre 2018 indique que les salariés de formation doivent obligatoirement bénéficier d'un positionnement, préalable au suivi de la formation, afin d'identifier les acquis professionnels qui permettent d'adapter la durée du parcours de formation proposé.

2 Les délégués des stagiaires

85 %

des bénéficiaires ont eu le sentiment de pouvoir s'exprimer auprès de l'organisme. 

 

 

Le code du travail indique que « Pour chacune des actions de formation prenant la forme de stages collectifs, il est procédé simultanément à l'élection d'un délégué titulaire et d'un délégué suppléant au scrutin uninominal à deux tours. Tous les stagiaires sont électeurs et éligibles. »

 

3 Les conditions de formation

89 %

des bénéficiaires sont satisfaits des conditions matérielles.


 90 % 

des bénéficiaires sont satisfaits des supports pédagogiques.  

 

 

Le code du travail indique que « les organismes de formation doivent assurer l’adéquation des moyens pédagogiques et techniques à l’offre de formation ».  

 

4 Les informations préalables à la contractualisation

72 %

des bénéficiaires connaissent le taux de réussite de leur formation.

 

69 %
des bénéficiaires c
onnaissent le taux d'insertion après leur formation.



Le code du travail indique que « Les organismes doivent apporter des informations détaillées aux stagiaires avant la contractualisation, pour leur permettre de faire un choix éclairé. »

5 Les modalités d'évaluation

  8 %

 des bénéficiaires ne connaissent pas les modalités d'évaluation de leur formation.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le décret qualité du 30 juin 2015 oblige l'organisme à informer les publics des dispositifs de suivi pédagogique et d’évaluation

6 L'impact de la formation

 95 %

 des bénéficiaires ont obtenu le titre, le diplôme ou la certification.


64 %

des bénéficiaires occupent un emploi en lien avec leur formation.


Ces résultats sont issus de l'enquête menée par l'Observatoire des Transitions Professionnelles un an après la fin de la formation. Ils concernent les bénéficiaires sortis de formation en 2016.